Ascension à sensation

Trafic intense

 

Weekend de l’Ascension oblige, les touristes en quête de soleil prennent la direction du sud. C’est la fête aux bouchons. Quinze kilomètres au Simplon, plus de 4 heures d’attente au Gothard et le col du Grand-St. Bernard qui ouvrira le lundi suivant le férié. De quoi encaisser encore une manne substantielle pour les propriétaires du tunnel. De qui se moque t’on? N’allez pas me dire que tant les Italiens que les Duisses ont travaillé au déblaiement de la neige pendant ce weekend prolongé!! Laissons la polémique ainsi que le goût du bouchon à ceux qui aiment, quant à moi, il me reste le Pas de Morgins et le col de la Forclaz pour quitter le Valais par le haut.

 

vue sur les dents du midi

Les alpages bordant le village de Champéry me réservent une vue exceptionnelle sur les Dents du Midi. Les couloirs enneigés me rappellent quelques belles descentes effectuées en des temps plus lointain.

Vue sur les dents du midi

Je « jardine » un peu pour trouver un passage me permettant de rejoindre Morgins. Il y avait certes la belle route tout en bas qui me faisait de l’œil, mais je tenais à rester dans les alpages. Certainement, attiré par la verdure printanière. Et puis, c’est sympa de découvrir une nouvelle route juste à côté de chez moi, sans que je ne la connaisse pour autant.

alpages de Champoussin

alpages de Champoussin

La nature se révèle sous son plus beau jour. J’en profite!

Une fois le Val d’Abondance rejoint, je me propose de passer le col de Corbier pour rejoindre la vallée d’Aulps. Malheureusement, il est fermé. Plus bas, la D222 me fait découvrir le petit hameau de Fion.

panneau indicateur

Caricature du Fion

C’est à fion (fond) que je poursuis ma route. Chaude ambiance pour franchir le col de Tréchauffé. Un itinéraire sympa que je découvre.

en montant au col de tréchauffé

La Piste de la Soif garde quelques résidus neigeux, mais reste plus que praticable pour ce début de saison. L’avantage réside dans le fait qu’il y a moins de touristes et j’ai réellement le sentiment de ne pas importuner les quelques marcheurs que je rencontre.

sur la piste de la soif

un village savoyard

En remontant la longue vallée menant à Chamonix, la cascade de l’Arpenaz semble mourir et disparaître sous l’influence du vent. 

cascade de l'arpenaz

Le marché de Chamonix regorge de produits du terroir. Une pause s’impose!

Ascension
Ascension

 

le Mont-Blanc

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

*

Epona

epona

Visiteurs

  • 35Cet article:
  • 0Visiteur actuellement en ligne:
  • 12429Visiteurs Total:
  • 24 janvier 2017Compteur activé le :

Localisation

Translate »