Come Como

L’hiver touche à sa fin. Après une semaine de pluie, il nous tarde de reprendre la route. Comme chaque année, la Lombardie nous invite pour une balade sous le soleil. Le beau temps est garanti pour toute la semaine à venir. Malheureusement, nous n’avons que le week-end de disponible. Ce sera suffisant pour nous aérer les idées. L’itinéraire n’est pas bien défini. La seule certitude pour l’instant est que nous mettrons la moto sur le train à Brig pour nous rendre à Iselle en Italie. Il a beaucoup neigé ces derniers jours et je crains d’importants résidus neigeux sur le col du Simplon. Dès la sortie du tunnel, je me rends compte que la route est sèche et que la neige n’est pas descendue jusque là. Tant mieux.

A l’entrée du Centovalli, nouveau dilemme! Dois-je m’y engager…? Finalement, sitôt passé Crevadossola j’embraye  dans la vallée des  « 1000 virages ».

C’est une route sèche qui nous accueille. Les couleurs sont plus proche d’une fin d’automne que d’une fin d’hivers. Tout ça pour notre plus grand bonheur.

Une fois sorti du Centovalli et traversé Locarno, on décide de faire une petite visite au Valle Verzasca. Un passage obligé pour qui ne connaît pas encore les eaux émeraude et cristallines de la rivière. Un pont en pierre à deux arcades d’origine médiévale, connu sous le nom de « pont romain » ou « dei salti » (des sauts) enjambe la Verzasca à Lavertezzo. Après sa destruction partielle en 1868, il fut reconstruit en 1960.

Autour de la place principale, les hautes maisons en pierre, typiques de la région tessinoise, s’accrochent au flanc de la colline. 

Finalement, c’est sur les bords du lac de Côme que nous trouverons refuge pour la nuit.

Des palmiers aux glaciers, la variété et la richesse des rives du lac et des vallées environnantes nous étonne à chaque passage. N’est-t ‘il pas là le propre même du voyage: l’étonnement

 

Sculpture hors du temps, à la recherche de son équilibre…

Au delà de l’eau paisible, on aperçoit la Suisse voisine et le village de Morcote, perle du lac de Lugano. Ce bijou à l’architecture méditerranéenne possède des demeures magnifiques, embellies de petites loggias et de portiques, une sublime église et les vestiges de la tour du Capitaine, datant du XIVe siècle. Toujours est-il qu’il fut classé « plus beau village » de Suisse en 2016.

 Le bac nous permet de relier rapidement Laveno à Intra, nous épargnant de longer la longue et laborieuse rive du lac Majeur.

 Puis c’est la montée au Col du Simplon. Nous nous montrons plus téméraire puisque nous nous refusons à emprunter le train pour le retour.

 

Télécharger

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

*

Epona

epona

Visiteurs

  • 40Cet article:
  • 0Visiteur actuellement en ligne:
  • 7387Visiteurs Total:
  • 24 janvier 2017Compteur activé le :

Localisation