Tour du lac Léman

L’été touche à sa fin. L’idée de réaliser un voyage plus important dans le courant de l’automne commence à germer dans ma tête. Seulement voilà, partir pour plusieurs jours relève encore du défi. Choix de l’itinéraire, préparation du road book, matériel nécessaire à prendre avec soi… résultent encore de l’imaginaire.

Pour ce week-end, la météo s’annonce bonne. La température est encore clémente. C’est le moment de profiter de cette opportunité pour s’essayer à une balade de plusieurs jours.

Le projet de réaliser le tour du lac Léman, certes en prenant un peu de hauteur et de distance par rapport à ses rives, se définit comme une évidence. Ceci nous permet de côtoyer des paysages montagneux et des panoramas moins alpins.

1 ère étape 135 km

Départ donc vendredi 27 septembre après le travail. Rapidement nous avalons les kilomètres : Thonon, Cluses, Le Grand-Bornand. Tout simplement magnifique… en particulier la descente sur Chinaillon par la D4. Arrêt dans le seul hôtel de la région ouvert en cette période d’arrière-saison.

Le lendemain, belle journée en perspective : le pays de Gex via le col de la Madeleine !!… ou comment faire « plus long, lorsque l’on peut faire court ». Mais poussé par le plaisir de la découverte, on se risque… jusqu’en Maurienne. La montée au col de la Madeleine est tout simplement exceptionnelle. Route étroite, nombreuses épingles… juste un pur bonheur.

2ème étape 279km 

Germaine nous balade un peu dans la ville d’Annecy et c’est finalement de nuit que nous arrivons à Gex… après avoir trouvé un hôtel à « l’arrache ». A l’avenir, on retiendra qu’il vaut mieux prévenir que guérir.

Pour notre dernier jour, nous entamons la journée par le col de la Faucille. Route étonnante, bordée de forêts et de pâturages. On s’arrête au col du Marchairuz, histoire de se désaltérer. Puis c’est en partie dans un brouillard épais que nous effectuons la descente vers Nyon. Nous quittons les pacages pour le vignoble qui ne s’est pas encore « enflammé », les vendanges se terminant juste.

3 ème étape: 129km 

C’est alors qu’une soudaine envie de filets de perche vient titiller les papilles gustatives de Charlotte : « Je connais un super resto… pas loin, à Morges ». Chose dite, chose faite. Morges, nous voici… sauf que l’établissement en question n’y est pas ! Finalement, c’est à Pully – 15 kilomètres plus loin – que se situe l’auberge en question. Quand on aime, on ne compte pas… excellents ces filets de perche! Merci Charlotte. C’est le ventre plein que nous terminons notre première excursion de plusieurs jours… un bon test et beaucoup de plaisir.

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

*

Epona

epona

Visiteurs

  • 31Cet article:
  • 1Visiteur actuellement en ligne:
  • 7389Visiteurs Total:
  • 24 janvier 2017Compteur activé le :

Localisation