• Image accueil A
  • Image accueil B
  • Image accueil C

SOLOzère tour

Dans solozère, il y a « so » phonétiquement je ne m’y retrouve pas, mais croira qui voudra.

Il y a aussi « solo« ! Là, j’ai pô comprendu!! Emprunté de l’italien, « solo » signifie « seul », d’où la question: « comment être seul alors qu’on est plus de trente? »

Il y a « lo« , ça il y en avait tous les jours et pas que dans le pastis. Un temps à ne pas mettre une grenouille dehors.

Lire la suite Aucun commentaire

Entre Chartreuse et Bauges

Sous le régime du foehn, le Tessin est « sous-l’eau ». Un rapide coup d’œil sur la carte météo me donne plus ou moins la garantie d’un temps clément dans la région de la Chartreuse. Massif que je connais bien pour m’y être rendu à plusieurs reprises, mais dont j’ai toujours un réel plaisir à redécouvrir.

Tout commence par le passage du Pas de Morgins afin d’éviter les encombrements de « caisseux » sur les bords du lac Léman. La D15 suivi de la 45 me mette de « Coin ». Jolie manière d’éviter les faubourgs de Genève et de rejoindre rapidement le cours du Rhône. 

Lire la suite Aucun commentaire

Noel au balcon dans la Loire

Sur la Loire, le soleil brille… enfin… sur les cartes météo… En fait, une fine couche nuageuse ne permet pas au soleil de faire son travail, mais au final, la température affiche tout de même ses 11 à 15 degrés. Rien à dire, c’est plutôt pas mal pour une fin d’année.

 

 

 

 

Lire la suite Aucun commentaire

Rodage en Savoie en 11 cols

Et c’est parti pour notre première balade. Oh! rien de bien extraordinaire puisqu’Ebona est encore en rodage. Il me faut calculer pour ne pas faire trop de kilomètres et garder la marge suffisante pour me rendre encore au garage pour faire le service des 1000km.

Ce sera une petite virée en Savoie. Juste pour voir, juste pour sentir… Je roule tranquille pour ne pas dire « pépère ». Je profite de ce paysage automnale que m’offre la nature créatrice de couleurs chaudes.

Lire la suite Aucun commentaire

Adieu Berthe, bonjour Epona

Suite à notre mésaventure sur la D 1090, je ne pouvais décemment en rester là. Après une brève, mais alors très brève période de doute, du genre : « vais-je continuer ou non les voyages en 2 roues »… s’en suis une phase d’euphorie : « je pense avoir trouvé mon bonheur ». Une réplique de la grosse Bertha, mais en mieux… enfin j’espère…Bertha était aussi noire qu’Epona est blanche. Toutes les deux bavaroises d’origine et pourtant si différentes. Bertha était plus fine, plus menue dans son aspect général avec déjà un certain niveau d’esthétisme. Epona est plus ventrue et n’a pas peur d’afficher outrageusement son embonpoint. Son intelligence est omniprésente. Ce qui ne me rassure pas particulièrement, mais avais-je réellement le choix ? …

Lire la suite Aucun commentaire

Un jour de chance sur la D1090

L’idée était toute simple, puisqu’il s’agissait de se retrouver sur un week-end en réalisant deux petites étapes, histoire de pouvoir apprécier à sa juste valeur les paysages se déclinant dans leurs teintes automnales. Dans les faits, il en fut tout autre…

 

 

 

 

Lire la suite Aucun commentaire

Parpaillon et Assiettta

Les routes de Parpaillon et de l’Assietta, deux routes mythiques qui chantent à mes oreilles. J’ai beaucoup lu à leur propos. Les forums, divers revues spécialisées toutes parlent comme étant parmi les plus belles pistes que l’on puisse faire.
C’est décidé, j’y vais! Seulement, c’est loin le Parpaillon…, enfin tout dépend d’où l’on part. En suivant l' »autobeurk » c’est toujours aussi loin, mais pas intéressant du tout. Un rapide coup d’oeil sur la carte et me voilà parti pour faire un max de cols. Ce qui rendra le trip bien plus intéressant.

Vendredi fin d’après-midi, je sors du taf un peu à la bourre. J’ai prévu de rejoindre Briançon avant la nuit. J’enfourche « la belle » et gaz, direction la France par le col de la Forclaz et le col des Grands Montets. Après 30 km, je m’arrête pour faire le plein. Histoire de pouvoir rouler tranquille pendant un moment, si possible jusqu’à Briançon. C’est à ce moment que je me rends compte qu’il manque la plaque d’immatriculation. Retour « at home » et re-départ. C’est pas comme cela que je vais gagner du temps, mais le mal est fait.

Lire la suite Aucun commentaire

Epona

epona

Visiteurs

  • 0Visiteur actuellement en ligne:
  • 7387Visiteurs Total:
  • 24 janvier 2017Compteur activé le :

Localisation